Mercredi, j’étais au défilé Elie Saab qui se déroulait dans l’Espace Ephémère des Tuileries. Le show a démarré avec une bonne demi-heure de retard le temps que je règle mon appareil et regarde un peu la foule modeuse présente. Pas de look qui se détachait vraiment, alors je me suis bien amusée à regarder le mur de photographes qui se battaient en duel pour poster leur appareil, et aussi admirer la porte lumineuse giganstesque par laquelle les mannequins devaient sortir.

Mais attention ça commence…

La nouvelle collection du créateur met en scène des sirènes pailletées longilignes aux voiles fluides. On y retrouve tout l’esprit doré et glamour d’Elie Saab, mais on peut aussi relier ce show à la tendance « sirène » ou beachwear vue sur les plus beaux défilés de ce mois de fashion week.

Le show est divisé de manière extrêmement simple en couleurs : d’abord le blanc, puis le jaune, le vert, le violet et une couleur sable.

Les robes longues et fluides alternent avec des robes courtes extrêmement classiques et dadames, moins ma tasse de thé, mais très jolies à regarder néanmoins. La magie opère dans la beauté du mouvement des tissus, les silhouettes longilignes sur lesquelles ruissellent les paillettes, la chevelure brillante et légèrement ondulée des mannequins.

D’ailleurs, en passant, après avoir vu Karlie Kloss déambuler sur le catwalk en vrai, je comprends mieux l’engouement pour elle : sa silhouette paraît encore plus immense et sa démarche encore plus féline que les autres mannequins. C’est d’ailleurs elle qui termine le défilé en disparaissant dans la grande porte lumineuse.

ANEDOCTE :

Après le show, je me dis que je vais voir dehors s’il n’y a pas des looks intéressants à photographier : et c’est là que ça devient drôle.

Donc dehors, derrière les barrières qui délimitent ceux qui peuvent rentrer car ils ont une invit’ et ceux qui n’en ont pas, ceux qui n’en ont pas sont massés derrière les barrières pour au choix :

– essayer de rentrer au culot

– se faire prendre en photo

– faire des photos de streetstyle

Seulement, ceux qui veulent se faire prendre en photo ne sont pas tous bien habillés loin de là (le défilé du mauvais goût et du n’importe quoi serait plus juste), et vu qu’ils restent debouts en regardant autour pour essayer de tenter les photographes, et bien personne ne veut les prendre en photo. Mais le plus drôle c’est que l’immense majorité des gens sont en fait des blogueurs avec leur appareil photo. Résultat : une centaine de photographes pour personne à photographier. Hilarant et malheureusement un brin affligeant.

Ah et il y a aussi les très riches clientes venues assister au show, et là le look est euh…je dirais la définition même de TACKY : Louboutin de 26 cm (sans dèc), robes beaucoup trop sophistiquées, dorées pailletées, tout ce que vous voulez, fond de teint mastock, lèvres étrangement pulpeuses, brushing Dallas/ Jessica Simpson, et lunettes siglées. Umpf!

J’ai pas de photo pour vous montrer tout ça parce que j’ai sagement rangé mon appareil bien au chaud en voyant tout ça.

Alors question importante : MAIS OU EST LA TITI PARISIENNE NATURE ET ELEGANTE ????

Toutes les photos sont ici :

[nggallery id=176]