Fashion week été 2012 : Anthony Vaccarello met en pièces la robe noire | PLEAZ

Fashion week été 2012 : Anthony Vaccarello met en pièces la robe noire

Ecrit par Caroline, le: 5 octobre 2011 ˑ , dans les rubriques: Femme, MODE

Anthony Vaccarello inaugure la fashion week parisienne avec un superbe défilé et devient une des figures importantes de la mode parisienne. Ce jeune créateur confirme qu’il a le potentiel pour devenir un grand. Supporté par Lou Doillon dès les débuts, Mr Vaccarello se faisait déjà courtisé par La Redoute pour leur ligne « créateurs » et faisait saliver les rédactrices de mode.

Son univers est extrêmement délimité puisqu’il se base sur la robe noire. Il agrémente ça et là avec des combinaisons, des jupes et des chemises mais c’est la ligne directrice pour comprendre ses créations.

Son approche du vêtement est infiniment contemporaine : des vêtements minimalistes, découpés façon 90′s, créés avant tout pour mettre en valeur le corps féminin. Chez Vaccarello, point de volume exubérant et importable, la jeune garde des créateurs s’est lassée de ces disproportions peu adoptées par la jeunesse férue de urban-chic.

Comme on peut le remarquer chez la plupart des jeunes créateurs qui cartonnent, le talent se situe avant tout sur la géométrisation du vêtement et Anthony Vaccarello rentre totalement dans cette vague. Il déstructure les vêtements et créé des angles inattendus. Une des critiques que je faisais à son défilé de l’automne dernier est d’avoir sur-déstructuré ses robes, la plupart des décolletés étaient des assemblage flous de bouts de tissu. Cette fois-ci, il a épuré et mis en valeur une géométrie forte par robe (mis à part quelques-unes) ce qui rend ses créations d’autant plus puissantes.

Comme le fait très justement remarquer Nicole Phelps de Style.com, ses robes sont tellement décolletées que ce soit au niveau du buste, du dos ou des jambes que l’on pourrait presque penser à des maillots de bain détournés en robes, ce qui rentre dans la tendance beachwear nettement observée pour l’été prochain (mais je vous en parlerai plus longuement).

MISE EN GARDE : si vous n’avez pas un corps de mannequin ou approchant, veuillez ne pas tenter certaines des robes du défilé, sous peine d’agression visuelle, et de traumatisation de votre entourage. Merci.

Au final, Anthony Vaccarello transforme l’essai et me donne envie de me ruer sur sa collection avant même l’été prochain.

Si la marque n’a pas de site officiel, en revanche il a un blog sur lequel on peut suivre toutes les évolutions de la marque :  http://anthonyvaccarello.blogspot.com