Soirée « surprise » autour du thème des dégustations de vins ce mardi soir au Comptoir Général, du côté du Canal Saint-Martin à Paris. Le nom de code : Vinconnu ! Mystérieux, et intrigants, les quelques indices dévoilés depuis une semaine n’ont fait qu’attiser notre curiosité. Alors que nous a finalement réservé cet événement ? Suivez le guide…

Belle découverte en ces lieux du Comptoir Général – vaste espace évènementiel du 10ème arrondissement de Paris, dédié à la solidarité et à l’environnement. De hauts plafonds, une ambiance nature avec l’alliance du bois et des végétaux, des décors et un mobilier qui contribuent à créer un endroit authentique – c’est une sorte de grand chez-soi, accueillant pour une telle réception. Les verres sont joliment disposés, les premiers arrivants échangent avec les viticulteurs venus pour l’occasion et on aperçoit déjà un alléchant buffet de fromages et de charcuteries. Nous avons hâte de découvrir tout ça !


Mais avant, le moment est venu de nous dévoiler qui se cache derrière ce Vinconnu ! Un millier de salariés ; plus d’un milliard d’euros de Chiffre d’Affaires en 2010 ; 100.000 références, dont 1700 dans le vin (correspondant à 130 domaines) ; leader français de vente de vins en e-commerce ! Très peu ont deviné qui pouvait bien se cacher derrière ce descriptif ! C’est en fait le géant de la vente en ligne Cdiscount, qui était l’initiateur de cet événement ! Accompagné de son équipe, spécialisée dans le vin, Antoine Lamarche, directeur de la communication du groupe, nous explique sa démarche : Cdiscount est le premier vendeur de vins sur Internet mais peu d’entre nous le savent ! Son image est associée à celle d’un généraliste, distributeur de produits Hi-Tech, Médias et Musique. Or, pour proposer à ses clients un éventail de choix plus large, la marque s’est positionnée sur des marchés plus spécifiques, comme l’alimentation et le vin !

Antoine Lamarche, directeur de la communication de Cdiscount, et son équipe

Le vin et notamment les dégustations de vins ont leurs codes, leurs manières. Certains peuvent parfois se sentir exclus et découragés à les découvrir car cela leur semble inaccessible. C’est donc quelque peu pour casser ces idées reçues que l’enseigne a décidé de communiquer autour de l’esprit abordable, tant sur le prix que sur la compréhension des produits. Le lieu s’y prête parfaitement, l’ambiance et l’environnement sont conviviaux, on se sent parfaitement à l’aise pour discuter directement avec les viticulteurs, et ainsi mieux comprendre leurs conceptions ! Petit tour des vignobles !

Une large palette des régions était représentée. Nous vous les présentons ici dans leur ensemble avec quelques photos, et mettrons l’accent sur plusieurs coups de cœur que nous avons eu lors de cette soirée !

–  Veuve Doussot – Extra Brut
–  Veuve Doussot – Brut
–  Veuve Doussot – Brut Grande Cuvée
–  Veuve Doussot « Mémory » – Millésimé 2000
–  Veuve Doussot « Tendresse » – Brut Rosé
–  Veuve Doussot – Ratafia de Champagne

Située au cœur de l’Aube (10), la maison exploite essentiellement deux cépages pour ses champagnes, le Pinot Noir et le Chardonnay. De l’extra-brut (dosé très faiblement en sucres) au Millésimé 2000 Mémory, en passant par le Brut Rosé « Tendresse » (dont on apprécie le côté fruits rouges, notamment les fraises et les framboises), le domaine de la famille Joly possède toutes les gammes attendues en Champagne. Moins connu, le Champagne élevé en fût de chêne ! Les notes boisées sont très subtiles et agréables en bouche pour celles et ceux qui apprécient les champagnes de caractère (et typiques). Inattendu par ailleurs, le Ratafia de Champagne – élaboré à partir de moût de raisin (jus non fermenté – 100% Pinot noir) et du fine de Champagne (eau-de-vie).  Malgré les 18°C d’alcool, on perçoit très nettement le fruit (blanc) au nez et en bouche. De plus, ce vin moelleux est très équilibré, notamment par l’apport d’acidité du Pinot noir. Apprécié en apéritif, ou encore en dessert avec une fine tarte aux pommes par exemple !
[nggallery id=201]

–  Hautes-Côtes de Nuit – Blanc – 2008
–  Saint-Aubin – Blanc – 2008
–  Savigny-les-Beaune 1er Cru « Les Peuillets » – Rouge – 2008

J’ai retenu les deux Blancs caractérisés par leur fraîcheur ! Le cépage Chardonnay apporte une acidité équilibrée avec des notes plutôt florales pour le premier et davantage d’agrumes pour le second. Agréablement ronds en bouche, ces deux vins accompagneraient volontiers des plats de viande blanche !

–  Beaujolais Nouveau « Les Griottes » – 2011

Malgré sa récente mise en bouteille, ce vin de Gamay ne m’a pas apparu agressif. Très fruité au nez, on le retrouve agréablement en bouche (fruits rouges). Les tannins sont moyens à faibles et ce Beaujolais s’est parfaitement marié aux charcuteries présentes sur le buffet !

–  Pessac-Léognan « le Dada de Rouillac » – 2009

Ce vin de la région des Graves est composé en majorité de Cabernet Sauvignon auquel s’ajoute du Merlot. De subtils parfums de mûres et de cassis s’allient de manière plaisante avec le boisé des barriques de chêne.

–  Saint-Emilion Grand Cru – Château Tauzinat – 2006
–  Pomerol – Château Taillefer – 2006

C’est d’une région que l’on appelle le Libournais que proviennent ces deux vins. Étonnamment fruités pour les deux, le premier est déjà à bonne « maturation » pour être dégusté, les tannins étant bien équilibrés. Mêlant pour l’essentiel du Merlot avec un peu de Cabernet franc, on apprécie sa puissance aromatique sans enlever une grande finesse. Pour le second, et malgré un ressenti encore plus fruité (croquant des cerises), les tannins prennent plus fortement la bouche et il gagnerait à être conservé deux ou trois années supplémentaires.

–  Vin de Pays d’Oc – Blanc – 2008
–  Muscat de Saint-Jean de Minervois – Vin doux naturel
–  Minervois cuvée Courtès – 2005

Très agréable surprise avec la dégustation du Muscat de Saint-Jean de Minervois. On connaît toute la puissance aromatique de ce cépage mais on n’imaginait pas autant de moelleux en bouche ! Le miel est très marqué et nous rappelle finalement les typicités d’un Sauternes. Le Minervois Rouge m’a également beaucoup plu. On ressent une grande gourmandise en le dégustant ; les cépages Carignan, Syrah et Grenache ont été bien exposés au soleil de la région et les arômes de fruits noirs, presque confits sont très appréciables !
[nggallery id=204]

–  Corbières « n°3 » – 2008
–  Corbières « A Perpète » – 2009
–  Corbières « Faut pas rouler des mécaniques » – 2010

Comme pour le vin du Minervois, on ressent le fruit et l’aspect gourmand de l’attaque en bouche grâce au climat ensoleillé! Néanmoins, on peut ajouter que ces vins de Corbières sont davantage tanniques, sans être astringents !

–  Premières Côtes de Blaye Cru Bourgeois – Château Pérenne – 2004
–  Saint-Emilion Grand Cru – Château Fombrauge 2004
–  Côtes du Roussillon « Si mon père savait » – 2008
–  Côtes de Provence « Clos des Muraires » – 2010

Cette rencontre avec Bernard Magrez fut passionnante. Ses vignobles sont présents dans trois régions que sont le Bordelais, le Languedoc-Roussillon et la Provence. Mais il en possède également dans d’autres parties du globe, en Amérique du Sud, en Californie, au Maroc, mais aussi au Japon ! C’est donc forcément frustrés que nous n’avons dégusté que quatre échantillons ! Deux ont retenu mon attention : le Côtes de Blaye 2004, car c’est un vin fruité et gourmand mais surtout soyeux en bouche ! Le second est d’un tout autre genre puisque c’est le Côtes du Roussillon. Un vin de caractère, typique, en cépages Syrah, Grenache et Mourvèdre, on apprécie ses notes épicées, presque poivrées tout en alliance avec le fruit !
[nggallery id=202]

–  Vin de Pays Côtes de Gascogne – 2004
–  Barco Negro réserva (Portugal)
–  Gran Araucano (Chili)
–  DO Rueda (Espagne) – 2004

Pour terminer, de nouveaux vignobles français et internationaux. N’ayant pas l’habitude de déguster des vins étrangers, j’ai été enchanté par cette expérience. C’est d’ailleurs ici que j’ai eu mon coup de cœur de la soirée avec le vin du Portugal ! Situés proche de Porto, les vignes ont véritablement pris le soleil et tous les fruits rouges et noirs explosent en bouche avec un grand plaisir. Assez peu tannique, ce vin m’a d’autant émerveillé que sa longueur en bouche est très intéressante ! A déguster !
[nggallery id=203]

Remerciements à l’agence Heaven pour Cdiscount ! Et visitez le nouveau Blog Vin de l’enseigne : La Cave se Rebiffe !!!